mercredi 31 mai 2017

Lettre ouverte à mon triple-menton.

Cher petit enculé,


Voilà environ 33 ans que nous cohabitons et, à ce stade de notre situation, je pense qu'il est temps de se dire les choses. 

Tu sais, en tant d'années, j'aurais pu m'être habituée à toi, à nous, mais même en comptant sur le syndrome de Stockholm, (dont le ravisseur tu l'auras compris, serait... toi), rien, nada. Je peux toujours pas te saquer. 
Tu t'incrustes sur toutes mes photos, même celles où j'essaie un temps soit peu de me la raconter : rien à faire, je me retrouve avec un goitre dégueulasse. T'es vraiment pas photogénique en plus putain, pourquoi tu t'acharnes ?

Sans déconner ?
Déjà enfant, tu t'engaillardissais d'être pincé par toutes ces vieilles dames, qui se régalaient de me "complimenter" à grands coups de "Ooooh mais qu'elle se poRte bien cette petite !", roulage de "r" à l'appui... Mais ça, encore, si j'avais su, ce n'était rien... 

Te souviens-tu de cette fois où nous avions ramené ce charmant jeune mâle à la maison ? Tout était parfait : la température, mon épilation et mon degré d'alcool... mais il a fallut que tu gâches tout. En effet, tu t'es ligué avec ton meilleur ami, ton frère jumeau, ton acolyte : mon bide ! Et, lorsque mon prince charmant a cru touché mon sein, il s'est aperçu qu'il pelotait en fait mon ventre. Oui. Alors je vous ai entendu rire, tous les trois... pendant que je me jurais sur ma tête de me mettre dans la seconde au régime draconien, à un abonnement drastique à la salle de sport et aux smoothies-healthy-fit-natural-body-shape-ta-gueule. 

Une semaine plus tard, le sentiment de honte enterré et les résolutions oubliées, je sirotais une bière-pression sur une terrasse ensoleillée, accompagnée d'un nouveau prince, ventripotent cette fois et choisi avec soin. Tout se passait à merveille jusqu'à ce que ce petit enfoiré de mes deux n'ait rien trouvé de mieux à sortir que "C'est cool, on est gros tous les deux, je crois que c'est la première fois que ça m'arrive ! (rire gras et triple-menton qui ballotte)"
J'ai cligné des yeux 15 fois d'affilées pour être sûre d'avoir bien entendu, ai fini ma bière cul-sec et... on est allé chez lui.
OUI J'AI DE L'HUMOUR !!! (et j'aime pas bien la solitude...)

Je vais arrêté là les anecdotes pitoyables, j'ai VRAIMENT pas besoin de ça pour être ridicule et je sens que tu jubiles.

J'ai surtout écrit cette lettre pour que tu saches à quel point je méprise la façon dont tu te pavanes entre mon menton et mes clavicules et te dire que tu ne paies rien pour attendre. Continue à faire le mariole : j'aurais ta peau !

Bisou !

samedi 27 mai 2017

Mon amoureux et moi : nos 5 pires habitudes.

(j'suis très "liste" en ce moment...)
Cyril et moi avons fêté notre 6ème anniversaire le mois dernier et, outre le fait que ce soit un record national quand on sait le cas social que je suis, je dois avouer qu'on a vraiment des tocs de merde.

C'est dans tous les couples, mais j'avais envie de partager ça avec vous, même si j'ai un peu la honte et qu'il va l'avoir aussi quand il va voir cet article. (bisou)


  • Le matin, lorsque l'on part chacun vers nos boulots respectifs, c'est au premier qui enverra le texto suivant "Ce soir, comme toi ET comme toi". Ce qui signifie : ce soir, on mange ce que tu veux et on regarde ce que tu veux. Celui qui reçoit le texto en premier se fait donc bien niquer et doit réfléchir au repas et au film du soir. Par exemple, ce soir, j'ai perdu, alors ce sera Kebab (je finis tard et j'ai pas du tout envie de cuisiner...) et étant donné qu'il n'y a absolument rien à la télosh, faut que je trouve un film correct, qui nous plaira à tous les deux... Putain. #habitudereloue


  • On double les fins de phrases se terminant par un mot d'une syllabe... Alors ça, ça rend très con. "Alice, allez hop on va au bain-bain !" ou "T'as bien nettoyé les pieds-pieds ?" Très con j't'ai dit.


  • On s'appelle 2 ou 3 fois par jour. Une fois le matin, quand je pars au boulot et qu'il y est déjà, une fois à la pause de midi, et parfois le soir quand j'ai fini. Tout ça pour se dire... pas grand chose. "Ça va ? Ça s'est bien passé ce matin ? T'as eu du monde ? Alice a pas chouiné quand tu l'as déposé à l'école ? Ok, ma mère la récupère ce soir. Ouais. Ok, bisou, à ce soir, t'aime." Passionnant.


  • On s'endort TOUJOURS de la même manière. Il vient derrière moi en cuillère, serrés comme deux sangsues et, quand le sommeil m'emporte, je chuchote un "je peux venir ?", qu'il comprend de suite et qui le fait se retourner afin que je me place à mon tour de la même façon... Et là seulement, on finit par s'endormir. 

... Non mais en fait il fait flipper cet article. 😱

  • Tous les soirs depuis 6 ans, il me gratte le dos devant la télé. Pendant tout le film. Et ça, ça veut forcément dire que c'est l'homme de ma vie.
♥ 
Y'A TROP D'AMÛR !

Sois sympa, raconte-moi tes pires hontes habitudes aussi ! :) 

mardi 16 mai 2017

Mes nuits d'épouvantes

Je me demande si absolument tous les humains sont concernés par le problème parce-qu'en fait, je vois pas comment il peut en être autrement. Tu sais, avec tout ce qui se passe, tout ce qu'on a déjà vécu, les drames, la mort, la peur... Je sais pas comment font certain pour (avoir la chance de) dormir sur leurs deux oreilles.

Je suis insomniaque depuis ma tendre enfance, c'est apparemment génétique vu la qualité de sommeil pourrie de mon pauvre papa et, à l'aube de mes 33 printemps, je ne m'y suis toujours pas habituée.

La nuit, les ténèbres envahissent mon lit, je suis seule face au silence, face au néant. Les yeux écarquillés dans l'obscurité, j'imagine les pires scénarios, les pires drames, j'en oublie de respirer. Alors l'existence est vaine, je me demande ce que je fous là, comment je vais crever, combien je vais encore devoir en chier et pour combien de temps. La souffrance de mes proches, le cancer qui va les emporter un par un, la peine, la solitude, le manque... est-ce que j'aurais un jour à enterrer un de mes enfants, est-ce que je vais connaître le désespoir ultime ?... dans ma tête c'est germinal... Puis quand la terreur passe un peu, je reprends mon souffle et ravale ma salive, juste avant de passer à un scénario encore pire que le précédent. Je fais mon mea culpa en ressassant tout les moments où, souvent malgré moi, j'ai fais du mal à autrui, en serrant fort les yeux pour qu'ils puissent l'entendre, car je reste trop pudique pour le leur avouer, et je pardonne en retour ceux qui m'ont offensé, Amen.


Ça peut durer toute la nuit, 3h, ou une seule. 

Lorsque le jour se lève, un tantinet apaisée, je me sens con de ne pas réussir à me rendormir simplement en priant mon cerveau de bien vouloir fermer sa grosse gueule de merde parce-qu'après tout c'est la vie et on en a qu'une.
Mais la nuit revient, et rebelote. Ça peut m'arriver 5 nuits d'affilées, ou pas du tout de la semaine...


Je ne sais pas si tous les insomniaques le vivent comme ça, si mal en fait, ou si ça ne concerne que les anxieux maladifs. Est-ce qu'il existe des insomniaques qui le sont par petit tracas quotidiens, genre facture impayée, patron pas très sympa, fiston qui passe son bac... Je minimise pas les problèmes hein, je dis juste que c'est peut-être moins traumatisant, même si le résultat est le même.

J'ai essayé plein de trucs : me rapprocher du monde puis m'en couper catégoriquement... la méditation, la lecture, la télé, forcer mon cerveau à penser positif : ce fut dans tous les cas un échec cuisant.
Les cachets ne m'aideront pas non plus car ce n'est pas le sommeil mon problème, mais la cause de ce manque là. Je n'ai pas envie de camoufler le souci, je veux le régler.

Désolée, fallait que j'en parle.
T'as des astuces toi ? Comment tu t'en sors ?

mardi 2 mai 2017

Wishlist du mois de mai

Forcément, je décide de faire une wishlist le mois de mon anniversaire. Coïncidence ? Évidemment.

Je suis tellement à découvert que je me fais des paniers à 2000€ sans jamais valider. #aigritude
Je me suis dis que j'allais vous la partager, comme ça on sait jamais, si Paris Hilton passe par là et décide de devenir ma meilleure amie et de m'offrir des trucs, ça pourra l'aider.
(cliquez sur le nom des produits pour accéder aux liens ! 😊 )


1 - une jolie parure de lit
2 - de la vaisselle
3 - une nouvelle toile cirée
4 - une parure "de grande" pour Alice
5 - une guirlande lumineuse pour sa chambre
6 - un fauteuil "crapaud" pour la mienne
7 - bougie Yankee Candle XXL


1 - un pack Herbalife pour continuer ma démarche perte de poids
2 - la gamme capillaire Macadamia
3 - je veux teeeellement tester les produits Hellobody ! (bêêêêh)
4 - le masque egg pore white de Skin Food qui est une tuerie
5 - l'advanced Night repair d'Estée Lauder qui en est une également
6 - des masques tissus comme s'il en pleuvait
7 - le mascara Accessorize que j'adore
8 - des fards Colourpop par milliers car ce sont tout simplement les plus jolis fards de l'univers. 


1 - la licorne Starlily parce-qu'elle est vraiment trop chouette
2 - un nécessaire vidéo, pour m'y mettre enfin
3 - une fitbit, pour m'y mettre enfin également
4 - du sable magique, parce-que mon salon n'est pas assez en bordel
5 - la Nintendo Switch
6 - des jeux pour la 3DS

Ahlala, ça fait rêver. Putain de désir de surconsommation de merde va !
Bisous les bÔmbasses !

Top 10 de mes blogueuses/Youtubeuses/Instagrameuses préférées

Cet article, il mijote depuis longtemps.

On m'a demandé si j'avais des "influenceuses" favorites, et j'ai répondu quelque chose comme "Bof, deux ou trois ptêtre". Mais en fait pas du tout ! Je suis une vraie groupie. La plupart de ces jeunes femmes sont devenues des copines. Certaines virtuelles, d'autres réelles. Jamais j'aurai pensé découvrir des meufs aussi cool quand j'ai commencé mon blog en 2012. Eh oui, déjà.

Nous commençons ! (vous pouvez cliquer sur les pseudos en rose pour accéder au profil de chacune).