lundi 28 novembre 2016

Dé-mesure : le joli atelier de Tiffany

Vous l'avez vu si vous me suivez sur Instagram, le troooop joli snood cousu mains par Tiffany pour ma p'tite poulette rôtie.


Il est doux-pilou-pilou, joli comme tout et bien chaud.

Je voulais faire un article pour vous présenter tous les jolis articles qu'elle propose.

Mes préférés, les tipis ♥ :



Des snoods colorés pour nos bambins chéris :


Du rangement : 


Des jolis bavoirs :


Et bien d'autres choses encore, à la demande ou au coup de coeur. :)

Courez vous renseigner sur Facebook ou Instagram. ♥

mercredi 23 novembre 2016

Perte de poids : coup de boost avec HERBALIFE

Les 2 premiers kilos sont partis aussi vite qu'ils sont venus.

Puis plus rien. 

Oui, je sais, ça ne fait qu'un mois, je suis trop pressée... Oui.
Mais tant pis, il me faut un coup d'accélérateur pour ne pas voir ma motivation défaillir : je décide de m'engager avec l'adorable Justine, distributrice Herbalife.


Je reçois donc :

1 poudre shake à la vanille "Formula 1" : à mélanger à 250 ml de lait demi-écrémé (que j'ai remplacé par 200 ml de lait d'amande ou de riz et 50 ml d'eau, pour moins d'épaisseur). On peut également s'en servir en smoothie. J'aime beaucoup le goût de cette boisson, ça me rappelle un peu la Danette à la vanille. Par contre, il faut bien, bien secouer, sinon gare aux petits grumeaux !

1 préparation thé au citron : une cuillère à café de poudre à mélanger à 1.5 l d'eau, à boire tout au long de la journée. Veilles à bien avoir des toilettes à proximité, ce truc est le meilleur draineur du monde : tu vas pisser partout. C'est très légèrement sucré, pas désagréable à boire.

1 pack de barres chocolatées aux protéines : pas obligatoire mais idéal pour combler un besoin innopiné de suuuucre ! Peu calorique (140 cal. contre 250 pour un Snickers par exemple). J'en ai mis un peu partout : au boulot dans les tiroirs, dans mes sacs à main... On ne sait jamais !

Début Herbalife : 16/11/2016

  • Poids de départ: 60.4 kg
  • Mesures : - Hanches : 93 cm - Taille : 78 cm - Poitrine : 98 cm - Cuisse : 50 cm
Après une semaine : 23/11/2016
  • Poids actuel : 59.6 kg
  • Mesures : - Hanches : 93 cm - Taille : 77 cm - Poitrine : 95 cm - Cuisse : 50 cm
La barre des 60 est passée ! Joie ! 

ATTENTION : je suis malheureusement obligée de le préciser, mais il est évident que ces produits n'ont RIEN de miraculeux, et qu'il faut avant tout adopter une bonne hygiène de vie. Je ne fais pas de sport, certes et c'est pas demain la veille, mais je mange beaucoup mieux, je marche dès que j'en ai l'occasion, je proscris les grignotages... Rien de magique là-dedans. Mais c'est un très bon coup de boost, je ne peux pas le nier.

Pour joindre ma conseillère, c'est ici : JUSTINE HERBALIFE ou sur Instagram : @chopperworld.
Je garde son contact bien au chaud car je compte bien refaire une cure après les fêtes, quel coup de boost ! :) Je suis ravie. Rendez-vous dans 15 jours ! 

mardi 22 novembre 2016

Être maman d'une fille et réussir à faire face aux cons.

Vaste programme ou peine perdue ?

Lorsque je suis tombée enceinte, nous avons refusé de connaître le sexe du bébé. On voulait la surprise, touSSa, bref, décision personnelle qui appartient à chacun et on s'en branle (si tu t'en branle pas trop, y'a déjà eu des articles ici. Ce sujet m'inspire faut croire. Le con, ma muse).

Mais c'était sans compter sur les connards et leurs questions de connards que l'on connait tous :
"Mais du coup vous allez faire comment pour la couleur de la chambre ? Et des bodys ? On prend du rose ou du bleu alors ? Paillettes ou pas ?"


Aussitôt, hormones aidant, j'ai eu beaucoup, souvent, constamment envie de meurtres. Tsé, un peu quand on te pose 159 fois la question "ET LES AMOURS ???" alors que t'es célibataire depuis 4 ans, ou "Et le p'tit frère c'est pour quand ?"... En général, ce sont les mêmes personnes hein. Oui, les cons, tu l'auras compris.

Je pardonne au con. Il ne sait pas qu'il l'est premièrement, mais en plus, le pauvre est lobotomisé.
Figures-toi que pas plus tard qu'hier, je reçois une pub mail de Kiabi, qui me propose, au rayon enfant, des vêtements "super héros". Ma poularde adore Dragon Ball Z, je ne suis pas fan des habits estampillés par les logos, les personnages ou les marques, mais je regarde quand même par curiosité...
Résultat : LOL.
Au rayon fille, les "super héros" sont roses-blondes-paillettes-kikOo-jolies-princesses. Zéro Batman à l'horizon, zéro Hulk, zéro Wonderwoman... Faut taper au rayon garçon. Et ouais.

Alors certes le con est con, mais on comprend très vite qu'il a été programmé à l'être dès le plus jeune âge.

J'imagine que les mamans de petits garçons sont aussi désemparés que moi lorsque leur lardon réclame une Barbie pour Noël et qu'il se fait huer par le reste de la famille Ô combien bienveillant:  "Beeeeuuuh jouets d'gonzesses, va pas en faire une pédale non ?!".
Intelligence, quand tu nous tiens.

J'ai joué aux Tortues Ninja avec mes cousins, eux ont joué à la Barbie avec moi.
Sommes-nous tous devenus homosexuels ? Non.
Parce-que c'est de ça que le con a peur.

Autre phrase de con : "Ah moi ma fille c'est LA vraie fille"...
Euh, elle a 3 ans, c'est toi qui la couvre de rose-paillettes de la tête au pied depuis sa naissance et TU OSES dire ça ?
Con puissance 3.

Aussi, maintenant qu'Alice est un peu plus grande, nous lui avons préparé une liste de Noël, et nous avons pris nos précautions au sein de nos familles respectives : "S'il vous plaît, pour les cadeaux : pas trop paillettes, pas trop princesses. Elle n'a que 3 ans, nous aimerions plus volontiers, sans vouloir faire les bobos, des jeux éducatifs, mixtes, de jolis objets pour sa chambre, non étiquetés REINE DES NEIGES ou PRINCESSE MONKU. Merci, bisou."
Idem pour un garçon, il n'y a pas que Cars et Spiderman dans la vie, merci mauvaisgoût.com


Prochain article : comment mettre un pied-bouche aux gros cons d'arriérés qui pensent qu'on doit enfermer nos filles jusqu'à leur 25 ans.

Si tu es dans le même cas, n'hésite pas à partager cet article avec ton entourage, si je peux rendre service...

lundi 7 novembre 2016

Mon coaching en ligne #1

On pourra dire que j'ai porté ma croix en ce qui concerne mon combat contre le surpoids.
(Voir ici)

Ça fait une paire d'années que je suis, via Facebook, la bien-nommée "Leeloo" et sa page pleine de positivité "Food & Mood".

Il y a quelques temps, sur sa page, je vois cette publication :


à ce moment là, je traverse une période pourrave. Rien ne va, j'aime pas ma vie, j'aime pas les gens, j'aime pas ma gueule. Le quotidien d'une jeune femme de 19  32 ans quoi.
Je décide alors de contacter LeeLoo.
Me voilà aussitôt dans le groupe (une conversation FB via messenger avec 6 autres aventurières, + LeeLoo & Sylvie Thaon, nos coachs).

L'aventure commence.

On se présente, on fait part de nos rapports à la bouffe, nos vies, nos humeurs.
Tous les jours c'est un vrai rayon de soleil; retrouver ces femmes si différentes, et pourtant avec qui j'ai un tas de points communs. C'est ultra motivant, rassurant.
En tous cas pour quelqu'un comme moi. Je comprends que certaines personnes préfèrent faire cavalier seul, ou sont trop pudiques pour parler d'eux à des "inconnus", mais moi j'en ai besoin. Je dis même des choses que je ne dirais pas à mes vrais amis. Dans ce groupe, tu n'as jamais peur d'être jugé, et c'est vraiment une sensation hyper agréable, parce-que rare...
On ne parle pas que de poids, mais d'absolument tout.
Mais tout n'est pas que partage, on a aussi des "devoirs". ^^

Chaque semaine, les coachs nous proposent des défis : goûter à un aliment "inconnu", essayer la méditation, calculer notre enveloppe calorique hebdomadaire, mettre par écrit nos besoins, nos envies...



Ayant fait un peu de sophrologie, j'ai assez de facilité avec tout ça, ce n'est pas nouveau pour moi. Ca peut rebuter certaines personnes, et pourtant cette méthode est faite pour convenir à tout le monde, c'est un mode de vie et de penser très positif, et si on s'y met tous, le monde change, pour soi et pour les autres. Vraiment.

Nous avons commencé l'aventure le 17 octobre, et après 21 jours (sur 88), non seulement j'ai perdu 3kg, mais j'ai aussi trouvé des copines. ♥

To be continued...


mardi 18 octobre 2016

Glambot : la mine d'or pour dégoter des merveilles introuvables en France

Lors du swap que vous avez pu suivre en direct sur Snapchat (Callipyche), avec ma chère Cad, je voulais A TOUT PRIX obtenir des produits tels que Kat Von D, sur lesquels elle bave depuis quelques temps. Autrement dit des marques que tu peux te carrer dans le fondement si tu vis en France.
Aussi, en farfouillant un peu, je suis tombée sur ce site américaing. Et comme le dit mon Papounet : "Si c'est américaing, c'est bieng !". Donc...



Tu me connais, moi, à part Sephora, j'y entends rien, j'suis une vraie cas soc' de la bÔté. 
Puis j'ai décidé de me lancer. 

En fait, Glambot équivaut à Beauté Futée de chez nous : des particuliers revendent leurs produits cosmétiques neufs ou à peine usagés. 

Voilà une explication concrète avec les produits que j'ai acheté : (tu peux cliquer dessus pour l’agrandir)


Pour être honnête, j'avais un peu peur. 
Puis à la réception, très agréablement surprise : les produits sont très bien emballés, rien de cassé. Le seul produit neuf du lot (le RAL Mac) l'est vraiment, et les produits à 80% le sont tout comme ! Aucune trace de doigt ou de pinceaux; tout a été retaillé, lissé : génial. 
Il n'y a que la poudre Mac que j'ai gardé pour moi, car il en restait un peu plus de la moitié, et je ne voulais donc pas l'offrir. Avant que vous me traitiez de grosse perso', sachez que je lui ai acheté la version neuve et compacte sur le site Mac directement. 

Et en +, j'ai pas payé les frais de port : comment ne pas quécra ?! 

Vous connaissiez ? Vous êtes prêtes à vous laisser tenter ?

vendredi 14 octobre 2016

Peut-on péter le premier soir ?

Oui, péter.

On souligne souvent le caractère sexuel de la première rencontre : couchera/couchera pas, fille facile VS fille principe.
Étant donné que je ne porte absolument aucune importance à un détail aussi évident que le KU, il est clair que pour moi c'est tout vu. Mais là n'est pas le sujet.

La question, la vraie question, est la suivante : peut-on atteindre le summum du confort le jour J ?


Évidemment, on nous a apprit très tôt à ne point roter, péter, dire de gros mots, à dire pardon, s'il vous plaît, et merci. Puis faudra avouer que pour le commun des mortels, la parade de séduction habituelle c'est plutôt : un verre, une vanne, un rire, une danse, un raccompagnage, une pichenette au menton, au mieux une pelle et une sègue avant de rentrer. Seul.

Et pourquoi ne changerait-on pas la donne ? Pourquoi devrait-on attendre 1, 2, 6 mois pour franchir ce cap ?

"Mais pète donc nom di diou !"


Imaginons.
On rencontre Kevin. Il est beau, drôle, et on a très très envie de le ramener chez soi. On lui offre un verre, deux, huit, et PIM, ça se termine au pieu en moins de 2h. Ça, c'est réglé. L'angoisse du probable-micro-pénis disparaît (ou pas, mais au moins c'est clair), on s'allume une clope pour fêter ça. Et là... SOUFFLɐ ! Re-PIM ! Hop là, les choses sont dites, c'est limpide, on triche pas, merci, bonsoir messieurs-dames.


Ça pourra vous paraître outrageant, mais c'est en tout cas l'une de mes nombreuses techniques.
Attention, ne pensez pas que je suis fière et que je ne redoute pas ce moment. J'ai même une préférence à ce que ce soit mon partenaire qui lance les hostilités. Bin oui quand même, je suis une dame.
Mais croyez-le ou non, ça me permet de faire un tri considérable : en effet,
  • si l'homme est choqué, je n'ai rien à foutre avec lui. J'ai plus qu'à ramasser ma cOulotte et mes gaz et lui dire à jamais. 
  • au contraire s'il rit et renchérit, je me vois déjà l'épouser et lui faire beaucoup, beaucoup d'enfants. 
Il y a des gens totalement et définitivement réfractaires à exulter, je ne vous comprends pas, mais tant qu'on ne nous demande pas de vivre ensemble, tout va bien.
Je me demande juste comment vous ferez le jour où votre moitié, atteinte d'une grave maladie, se chiera dessus en spray. "Non mais j'ai fais venir une infirmière, y'a pas moyen que je lui torche le fion, ça ruinerait notre libido !" Ah. Bon.

Je pense que si j'étais un homme, je ne tomberai amoureux que des femmes drôles, qui n'ont pas honte d'être elles-mêmes, qui assument leur côté grosse dégueulasse et qui en rient. D'ailleurs, étant femme, je ne sélectionne mes amies UNIQUEMENT comme ça. C'est dire.
(Big Up à ma copine adorée F., qui fait des pets de foufe sur commande, tu es ma muse et je t'aime. Ton mec est le plus chanceux du monde. ^^)

Pour conclure, je dirais que je me positionne assez difficilement mais quand même plus favorablement du côté... obscur, si j'puis dire.

Et toi, tu youffes ?

Cet article est sponsorisé par BonGoût.org

dimanche 2 octobre 2016

Les mamans devant l'école...

Si vous me suivez sur Snapchat, vous n'êtes pas sans savoir que ma progéniture est rentrée à l'école cette année.
Il est loin le temps où je publiais des articles sur ma grossesse...
2 ans 1/2 et BIM, c'est parti, l'entrée dans la vie en société, l'éducation nationale, le rang.

Passé le blues pré ET post-rentrée, je me suis habituée à ce nouveau trajet maison-école-école-maison: tous les jours ou presque, me voilà plantée devant l'établissement et, en attendant l'ouverture des portes et les entretiens quotidiens avec mon p'tit lardon à coups de "C'était bon la cantine ?" "Oui z'ai manzé de la purééééeee et de la sÔcisse !" (depuis un mois...) et autres "Luis il m'a mordu, c'est un sale gosse !", s'est installé un nouveau jeu : l'observation des mamans devant l'école.

Illustration idéale pour cet article.
Arrêtez, on le fait toutes.

J'ai modifié les prénoms pour que personne ne soit offensé, mais la réalité est très proche.

Pour commencer, Alice a décrété que TOUTES les mamans voilées étaient  LA maman d'Asma, sa camarade de classe. La vraie maman d'Asma est plutôt flattée d'être reconnue par ce bout de chou, tandis que les 60 autres fausses mamans d'Asma me regardent en biais l'air de dire "apprends à ta fille à faire la différence, merde". Ça viendra Mesdames, promis.

Il y a aussi la maman d'Hugo, Théo, et Léo. La maman ULTRA bonasse, qui a donc passé 3 grossesses, qui a un cul sublime, le ventre plat et le sein fier. Tandis que toi t'es là, avec ton unique enfant, le bide flasque et la cuisse ondulée par les capitons... Monde de merde.

Les mamans de Kylian sont mes préférées. "Les" car elles représentent la majorité, et c'est pas rien. De plus, en me concertant un peu avec mes amies d'autres villes, elle sont apparemment aussi présentes chez vous. Legging léopard, Crocs roses aux pieds, clope au bec et cheveux gras. Assumation totale. Du coup je me sens carrément moins bien que la maman précédente, mais beaucoup mieux que celles-là. Petit kiff mesquin quotidien. C'est gratuit, c'est pour moi, de rien, bisou.

La maman de Lucas. C'est Marie Ingalls. Elle a l'air tellement parfaite dans sa vie de maman. Elle crie jamais, ses enfants sont toujours propres, sa bagnole impeccable, elle fait des gâteaux pour toute la classe, elle promène son chien hyper bien éduqué sans laisse, elle sourit à tout le monde et j'ai envie de l'épouser.

La maman de ce petit enculé de Jason. T'sais, celle à qui t'as envie de faire un pied-bouche parce-que son con de fils a mordu ta fille la veille. Qui croit que son gosse est le plus beau alors qu'il ressemble vaguement à un anus. Ouais, elle. Putain.

La maman de Marius et Fanny. C'est ma copine. Elle arrive en rigolant et te raconte la dernière couenne de ses mouflets ou ce qu'elle a fait ce week-end, on fume une clope, on se poile 2 minutes, on se juge pas et ça fait du bien. Elle est malheureusement très rare et je languis de la retrouver chaque matin.

Le papa de Noé. Il se sent seul. Il est dans son coin et il attend sagement. Courage.

La maman de Liam. La chiante. Elle te parle de sa vie ou de son rejeton comme si t'en avais quelque chose à foutre. Et évidemment elle n'a QUE des problèmes, ça va jamais. Elle aimerait que tu la plaigne mais vu que t'en as rien à carer, tu te contentes juste de chercher du regard la maman de Marius et Fanny pour venir te sauver la vie.

La maman d'Alice. Autrement dit moi. Curieuse de savoir dans quelle catégorie me voient les autres parents.

Alors, tu t'es reconnue ?