mardi 16 mai 2017

Mes nuits d'épouvantes

Je me demande si absolument tous les humains sont concernés par le problème parce-qu'en fait, je vois pas comment il peut en être autrement. Tu sais, avec tout ce qui se passe, tout ce qu'on a déjà vécu, les drames, la mort, la peur... Je sais pas comment font certain pour (avoir la chance de) dormir sur leurs deux oreilles.

Je suis insomniaque depuis ma tendre enfance, c'est apparemment génétique vu la qualité de sommeil pourrie de mon pauvre papa et, à l'aube de mes 33 printemps, je ne m'y suis toujours pas habituée.

La nuit, les ténèbres envahissent mon lit, je suis seule face au silence, face au néant. Les yeux écarquillés dans l'obscurité, j'imagine les pires scénarios, les pires drames, j'en oublie de respirer. Alors l'existence est vaine, je me demande ce que je fous là, comment je vais crever, combien je vais encore devoir en chier et pour combien de temps. La souffrance de mes proches, le cancer qui va les emporter un par un, la peine, la solitude, le manque... est-ce que j'aurais un jour à enterrer un de mes enfants, est-ce que je vais connaître le désespoir ultime ?... dans ma tête c'est germinal... Puis quand la terreur passe un peu, je reprends mon souffle et ravale ma salive, juste avant de passer à un scénario encore pire que le précédent. Je fais mon mea culpa en ressassant tout les moments où, souvent malgré moi, j'ai fais du mal à autrui, en serrant fort les yeux pour qu'ils puissent l'entendre, car je reste trop pudique pour le leur avouer, et je pardonne en retour ceux qui m'ont offensé, Amen.


Ça peut durer toute la nuit, 3h, ou une seule. 

Lorsque le jour se lève, un tantinet apaisée, je me sens con de ne pas réussir à me rendormir simplement en priant mon cerveau de bien vouloir fermer sa grosse gueule de merde parce-qu'après tout c'est la vie et on en a qu'une.
Mais la nuit revient, et rebelote. Ça peut m'arriver 5 nuits d'affilées, ou pas du tout de la semaine...


Je ne sais pas si tous les insomniaques le vivent comme ça, si mal en fait, ou si ça ne concerne que les anxieux maladifs. Est-ce qu'il existe des insomniaques qui le sont par petit tracas quotidiens, genre facture impayée, patron pas très sympa, fiston qui passe son bac... Je minimise pas les problèmes hein, je dis juste que c'est peut-être moins traumatisant, même si le résultat est le même.

J'ai essayé plein de trucs : me rapprocher du monde puis m'en couper catégoriquement... la méditation, la lecture, la télé, forcer mon cerveau à penser positif : ce fut dans tous les cas un échec cuisant.
Les cachets ne m'aideront pas non plus car ce n'est pas le sommeil mon problème, mais la cause de ce manque là. Je n'ai pas envie de camoufler le souci, je veux le régler.

Désolée, fallait que j'en parle.
T'as des astuces toi ? Comment tu t'en sors ?

mardi 2 mai 2017

Wishlist du mois de mai

Forcément, je décide de faire une wishlist le mois de mon anniversaire. Coïncidence ? Évidemment.

Je suis tellement à découvert que je me fais des paniers à 2000€ sans jamais valider. #aigritude
Je me suis dis que j'allais vous la partager, comme ça on sait jamais, si Paris Hilton passe par là et décide de devenir ma meilleure amie et de m'offrir des trucs, ça pourra l'aider.
(cliquez sur le nom des produits pour accéder aux liens ! 😊 )


1 - une jolie parure de lit
2 - de la vaisselle
3 - une nouvelle toile cirée
4 - une parure "de grande" pour Alice
5 - une guirlande lumineuse pour sa chambre
6 - un fauteuil "crapaud" pour la mienne
7 - bougie Yankee Candle XXL


1 - un pack Herbalife pour continuer ma démarche perte de poids
2 - la gamme capillaire Macadamia
3 - je veux teeeellement tester les produits Hellobody ! (bêêêêh)
4 - le masque egg pore white de Skin Food qui est une tuerie
5 - l'advanced Night repair d'Estée Lauder qui en est une également
6 - des masques tissus comme s'il en pleuvait
7 - le mascara Accessorize que j'adore
8 - des fards Colourpop par milliers car ce sont tout simplement les plus jolis fards de l'univers. 


1 - la licorne Starlily parce-qu'elle est vraiment trop chouette
2 - un nécessaire vidéo, pour m'y mettre enfin
3 - une fitbit, pour m'y mettre enfin également
4 - du sable magique, parce-que mon salon n'est pas assez en bordel
5 - la Nintendo Switch
6 - des jeux pour la 3DS

Ahlala, ça fait rêver. Putain de désir de surconsommation de merde va !
Bisous les bÔmbasses !

Top 10 de mes blogueuses/Youtubeuses/Instagrameuses préférées

Cet article, il mijote depuis longtemps.

On m'a demandé si j'avais des "influenceuses" favorites, et j'ai répondu quelque chose comme "Bof, deux ou trois ptêtre". Mais en fait pas du tout ! Je suis une vraie groupie. La plupart de ces jeunes femmes sont devenues des copines. Certaines virtuelles, d'autres réelles. Jamais j'aurai pensé découvrir des meufs aussi cool quand j'ai commencé mon blog en 2012. Eh oui, déjà.

Nous commençons ! (vous pouvez cliquer sur les pseudos en rose pour accéder au profil de chacune).

samedi 29 avril 2017

25 choses sur moi

Je t'avertis tout de suite: cet article hyper égocentrique ne va pas vraiment te donner envie de m'aimer plus.


01. Un jour j'ai fais croire à un mec que ma mère était la cousine germaine de Pierre Richard, parce-que je voulais le pécho et y'a rien d'autre qui m'est venu à l'esprit. Il m'a jamais rappelé.

samedi 15 avril 2017

Être une mère indigne : 5 astuces pour assumer complètement

Alors, si tu es enceinte, que tu te drogues, et que tu penses être rassurée en lisant ça, c'est raté. Je ne vais pas pouvoir t'aider, tu es foutue et tu devrais te suicider. Bisou.

Pour les autres, voici quelques conseils pour moins se ronger la glotte quand on prend des décisions un peu moisies concernant le bien de ses mouflets. 

mercredi 5 avril 2017

Éloge du jemenfoutisme.

J'avais pas d'autre idée de titre pour cet article...

Quand j'étais petite fille (j'adore quand ça commence comme ça), la question qui revenait le plus souvent était évidemment "Qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?" Alors, pour ne pas décevoir certain, je répondais "maîtresse" ou "journaliste", parce-qu'avoir de l'ambition, c'est cool, puis ça peut aussi rendre fiers tes parents ou ta grand-mère... Seulement, la vraie réponse, celle que je disais en cachette dans ma tête ressemblait plutôt à "je sais pas et je m'en fous". La réponse ringarde, celle qui fait que les gens te déconsidèrent après tu sais...
Ma chère maman, pour me protéger de ces carriéristes-précoces, me chuchotait à l'oreille un bienveillant "T'occupes ma poulette, tu auras tout le temps d'y penser". Merci maman, parce-que franchement, les grands, y'a que ça qui les intéresse : ce que l'on va bien pouvoir devenir plus tard. Ce que l'on va bien pouvoir encaisser par mois plus tard, en fait.

Hélas, à l'âge où j'avais donc "tout le temps d'y penser", mon état d'esprit était toujours le même : je sais pas et j'en ai putain de rien à foutre. Le jemenfoutisme a grandit, et le langage fleuri avec.

mercredi 29 mars 2017

Le Monday Shadow Challenge : kézako ?

J'ai participé ce lundi à mon premier Monday Shadow Challenge, et certaines d'entre vous m'ont posé la question : mais de keske ça s'agit ?